Préparer le déconfinement, un enjeu RH décisif pour toute l’entreprise

Par Jean-Marie Mozziconacci - 7 mai 2020

Décryptages

Le gouvernement a annoncé le 28 avril dernier, le plan de déconfinement qui sera mis en œuvre à compter du 11 mai. Ces mesures devront être appliquées afin de d’éviter une reprise de la circulation du virus.

Il est maintenant du ressort de chaque entreprise de mettre en œuvre ces mesures en fonction de son contexte afin de se préparer le plus sérieusement possible à reprendre son activité. La réussite de la reprise se jouera bien entendu sur la sécurité, mais aussi sur l’état d’esprit dans lequel les salariés vont réintégrer leur poste de travail. Il est selon moi essentiel de travailler en amont sur cet aspect, et les DRH sont en première ligne.

La reprise du travail : entre soulagement et crainte

Plusieurs études ont montré que les personnes qui avaient dû arrêter de travailler avaient une santé mentale et physique moins bonne que les personnes qui avaient continué à se rendre à leur travail. Les personnes en télétravail affichaient aussi une meilleure santé mentale que les personnes au chômage.

Pour les salariés en activité partielle, le retour sur le lieu de travail sera partagé entre soulagement et crainte.

Soulagement pour les salariés de voir que l’entreprise est pérenne, et donc que leur emploi n’est pas – en tout cas dans l’immédiat – menacé par la pandémie. Soulagement, de retrouver une rémunération complète au lieu de 83% de celle-ci durant le confinement. Satisfaction, également, de se sentir de nouveau utile, de pouvoir redonner du sens à des journées qui ont pu en manquer.

Parallèlement, tous éprouveront aussi des craintes. Crainte de la contagion d’un virus qui demeure mal connu et pour lequel le vaccin n’existe pas encore ; crainte d’emprunter les transports en commun dans lesquels il est impossible de respecter certains gestes barrières, à commencer par la distance de sécurité entre les personnes. Crainte pour ceux qui ont des enfants de devoir les gérer, les écoles ne rouvrant pas en même temps pour toutes les classes d’âge.

Sans oublier cette source d’inquiétude, peut-être la plus grande : nous n’allons pas retrouver la situation d’avant, mais une nouvelle façon de vivre qui nous est inconnue !

Anticiper le déconfinement, c’est se préparer à un nouveau monde

Pour assurer une reprise en toute sécurité et un climat social relativement serein, chaque entreprise doit anticiper le déconfinement. Certes, les règles définies par le gouvernement serviront de référence, mais c’est à chaque DRH d’anticiper pour établir des règles internes au plus près du terrain de son entreprise.

Sur le plan de la sécurité, les entreprises doivent établir un diagnostic de leurs locaux pour identifier les endroits « à risques ». L’objectif étant de réduire au maximum les possibilités de contamination, il leur faudra réorganiser les espaces de travail.

Sur les chaines de montage, par exemple, il est compliqué de respecter les distances de sécurité. Faut-il prévoir des protections en plexiglas entre les collaborateurs ? Envisager un marquage au sol ? L’État ne pouvant répondre à chaque cas particulier, il revient aux entreprises de statuer en fonction des recommandations des ministères du Travail et de la Santé.

Il convient aussi de considérer tous les aspects touchant à la circulation des salariés dans les locaux, notamment dans les lieux où ils avaient l’habitude de se rassembler avant la pandémie. L’accès à la cafétéria et/ou au restaurant d’entreprise doit être aussi sécurisé que possible.

Il suffit de réfléchir un peu à ces questions pour se rendre compte que rien n’est évident : les entreprises qui n’ont pas suffisamment de place pour maintenir la distanciation nécessaire vont devoir repenser en profondeur leur organisation. Dans la mesure du possible, le télétravail devra être maintenu, mais Il faudra également tenir compte des collaborateurs qui ne supportent plus l’isolement du télétravail.

Dans les métropoles, l’inquiétude est forte quant aux transports en commun. L’entreprise devra donc être créative, en modifiant les horaires d’arrivée et de départ afin de limiter l’affluence dans les transports. Une indemnité spécifique peut aussi être prévue pour les collaborateurs qui, feront le choix du vélo ou de la trottinette pour se rendre au travail.

C’est un nouveau quotidien, une nouvelle manière de vivre le travail, en un mot une nouvelle entreprise qui attend les salariés. Voilà pourquoi les accompagner au-delà de la seule question de la sécurité me paraît primordial.

Intégrer les salariés aux décisions pour protéger et rassurer

Travailler quotidiennement au sein d’une équipe implique des habitudes sociales qui sont à réinventer. À commencer par la plus simple d’entre elles : comment se dire bonjour cordialement sans se serrer la main ?

Pour faire accepter au mieux tous les changements opérationnels et humains à venir, intégrer en amont les salariés aux décisions me paraît essentiel.

Les outils nous ayant permis de garder le lien lors du confinement nous aiderons à bien préparer le déconfinement.

Les visioconférences permettront aux DRH de réunir les managers et les instances représentatives du personnel (IRP) pour les informer – mais aussi pour recueillir leur avis et le prendre en compte – sur les mesures envisagées par la Direction de l’entreprise : moyens mis à disposition pour limiter les risques de contagion (gel hydroalcoolique, masques, etc.), règles de circulation prévues dans l’entreprise, aménagement des bureaux, dispositions relatives au télétravail…

Une fois ces nouvelles règles discutées et consolidées, les managers pourront à leur tour informer et consulter leurs équipes en visioconférence, suffisamment en amont de la reprise du travail. À la suite de ces réunions, l’expérience RH des collaborateurs se trouvera encore améliorée si une synthèse des mesures et des recommandations leur est envoyée via le portail collaborateur du SIRH, ou à défaut par email.

Le déconfinement à venir ne sera pas moins inédit, dans nos vies professionnelles et privées, que l’a été le confinement. Pour le réussir, l’entreprise se trouve face à un grand challenge : se montrer prévoyante, à l’écoute, responsable, exemplaire… En un mot, à la hauteur de la crise sanitaire que nous connaissons. C’est le seul moyen pour toute organisation de maintenir la confiance avec ses collaborateurs, et de pouvoir compter sur leur engagement pour traverser les turbulences économiques engendrées par le Covid-19.

Vous voulez en savoir plus sur toutes les dispositions relatives au COVID-19 ?

SD Worx vous offre un éclairage juridique

Découvrez ici notre webinar

Sur le même thème