Les travailleurs français ne peuvent pas effectuer en ligne des tâches administratives de RH de base

Dans de nombreuses entreprises françaises, le traitement de tâches administratives de RH n’est toujours pas numérisé

27 février 2019

Paris, le 27 février 2019 – Bien que nous vivions dans un monde mobile, des travailleurs dans toute la France déclarent ne pas pouvoir effectuer assez de tâches administratives de RH de base sur mobile et continuer à s’en acquitter hors ligne. En moyenne, seules 10 % des tâches administratives de RH peuvent être exécutées sur des appareils mobiles, tandis que 59 % sont toujours assurées hors ligne. C’est ce qui ressort d’une nouvelle enquête du fournisseur de services mondiaux de payroll et de RH de premier plan SD Worx, qui examine le degré de numérisation des entreprises.
L’étude révèle en outre que seuls 9 % des travailleurs français soumettent leurs notes de frais uniquement sur mobile, alors que plus de la moitié (53 %) le font toujours hors ligne. Les demandes de congés sont les tâches administratives les plus couramment numérisées, avec 11 % d’introductions sur mobile, 7 % sur des appareils fixes ou mobiles et 38 % exclusivement sur des appareils fixes. Bien que les appareils mobiles ne soient pas communément utilisés, il est prometteur de constater que l’emploi de logiciels est plus fréquent pour des tâches qui concernent l’ensemble des travailleurs.


Dans la mesure où les personnes consultent leur téléphone près de 50 fois par jour en moyenne, on pourrait s’attendre à une meilleure intégration des solutions mobiles à l’environnement de travail. L’impossibilité d’effectuer des tâches par la voie numérique peut avoir un impact important sur une organisation et ses collaborateurs. Ceux-ci consacrent trop de temps à des travaux administratifs, ce qui les empêche d’effectuer des tâches plus riches et affecte à terme leur degré d’engagement.

Les travailleurs veulent plus de solutions numériques

Les possibilités numériques des collaborateurs en matière d’administration des RH varient beaucoup d’un pays à l’autre. Ainsi, 47 % des travailleurs français peuvent actuellement soumettre leurs notes de frais en ligne, contre 66 % des personnes interrogées aux Pays-Bas, le pays qui obtient le score le plus élevé pour cette tâche. En ce qui concerne l’introduction de certificats, comme des certificats de congés publics, des références ou des actes de naissance, un peu moins de la moitié des travailleurs français (49 %) peuvent le faire par la voie numérique, pour à peine 33 % des travailleurs allemands.

La France se classe en quatrième ou en cinquième position dans la plupart des catégories, ce qui laisse entrevoir une véritable opportunité de croissance. L’Allemagne se classe à un niveau bien inférieur à celui des autres pays interrogés dans presque toutes les catégories, ce qui indique qu’il lui reste du chemin à parcourir dans le domaine de la transformation numérique des entreprises. Enfin, les Pays-Bas et le Royaume-Uni tendent systématiquement à obtenir les scores les plus élevés dans toute la gamme des activités que les travailleurs peuvent actuellement effectuer numériquement.


L’opportunité majeure des solutions technologiques au travail

Les travailleurs français apprécieraient particulièrement de pouvoir accomplir certaines tâches numériquement. Par exemple, 66 % d’entre eux aimeraient pouvoir demander un congé par la voie électronique, et 60 % aimeraient pouvoir demander un congé maladie de cette manière. En ce qui concerne les demandes de congés, la Belgique (74 %), les Pays-Bas (72 %) et le Royaume-Uni (74 %) tiennent encore plus à pouvoir les soumettre en ligne.

Jean-Marie Mozziconacci, Managing Director chez SD Worx France, commente : « Pratiquement chaque aspect de notre vie a été transformé par la technologie. C’est le cas depuis un certain temps pour notre vie personnelle, mais à certains égards, la pénétration dans les entreprises a été lente. Comme cette étude l’indique, les travailleurs veulent pouvoir effectuer des tâches administratives de RH de base sur mobile, mais ils n’en ont pas toujours l’opportunité. Pour préserver l’engagement et la productivité des travailleurs, il est vital que les employeurs prêtent attention à ces préoccupations et s’adaptent à cette nouvelle façon de travailler. »


À propos de l’enquête

L’enquête Europe LTD est un questionnaire portant sur une centaine d’aspects liés au travail en rapport avec la satisfaction, la motivation, l’implication et l'engagement des travailleurs. Depuis 2009, l’enquête est réalisée chaque année auprès de 2.500 travailleurs belges sous le nom de NV Belgique. À la faveur de sa croissance internationale, SD Worx a étendu son enquête en 2017 afin d'inclure l’Allemagne, la France, les Pays-Bas, l’Autriche et le Royaume-Uni. Chaque enquête s’adresse à 500 travailleurs par pays.

L’échantillon de travailleurs retenu est représentatif des marchés de l’emploi locaux et présente la même composition que la population active des pays concernés en matière de statut (ouvriers, employés de bureau, agents), sexe, région, régime de travail, langue, niveau d’études et taille de l’organisation.