1. Home>
  2. Ressources>
  3. Rémunération>

Salaires, rémunération, avantages sociaux : les tendances 2022

Salaires, rémunération, avantage sociaux : les tendances 2022

Dans le contexte actuel de reprise de l’activité économique, les talents internes comme les candidats sont en position de force pour obtenir un salaire à la hausse après deux ans de stagnation. Si toutes les entreprises ne pourront s’aligner, elles ont d’autres cartes à jouer, comme les avantages sociaux et la qualité de l’expérience RH collaborateur.

Après deux années de gel de salaire, et même une diminution moyenne de 2 % constatée par le spécialiste du recrutement Uptoo, les commerciaux seront parmi les profils les plus recherchés par les entreprises cette année. Les secteurs les plus en tension – informatique et digital, industrie, bancassurance – sont aussi ceux qui proposent les meilleures rémunérations du marché. Il est très possible que celles-ci augmentent encore dans les prochains mois. Tous secteurs d’activités confondus, la hausse moyenne des salaires en 2022 devrait atteindre 2,36 %, avec des pics dans certains domaines – par exemple plus de 15 % dans l’hôtellerie et la restauration.

Sans surprise, le recrutement sera la principale priorité stratégique pour 2022. D’après une étude du cabinet Robert Half, 50 % des dirigeants le placent en haut de leur to-do-list. En revanche un tiers des personnes interrogées estiment qu’il sera plus difficile de trouver des talents qualifiés cette année, par rapport à la période prépandémique. Cette perspective explique sans doute que neuf recruteurs sur dix sont prêts à augmenter le salaire pour convaincre un candidat de les rejoindre, d’après un sondage conduit par HelloWork.

Des candidats sensibles à l’intérêt du poste et aux avantages sociaux

 Cette étude a aussi l’intérêt de mettre en lumière le rapport des candidats à la dimension salariale. Quasiment tous arrivent en entretien avec une fourchette plus ou moins précise de ce que le recruteur peut leur proposer. Mais les trois quarts sont prêts à revoir leurs prétentions à la baisse si le poste les intéresse particulièrement. C’est un élément sur lequel les employeurs devront tâcher de faire la différence, dans la description de la fiche de poste comme lors de l’entretien : intérêt et/ou diversité des missions, esprit d’équipe, dimension collaborative, perspectives d’évolution… Par ailleurs sept candidats sur dix accordent de l’importance à d’autres volets de la rémunération, comme les tickets restaurant, la participation ou l’intéressement.

De la mutuelle à l’épargne salariale, en passant par les chèque cadeaux ou le soutien financier à l’aide à domicile, les avantages sociaux représentent un véritable levier d’attractivité. Au-delà d’un complément de rémunération non négligeable, ils envoient aussi un message positif aux candidats : « Dans mon entreprise, nous tâchons de prendre soin de nos collaborateurs et de faciliter leur quotidien ». Les avantages sociaux sont également une approche financièrement intéressante pour les entreprises, qui bénéficient d’avantages fiscaux et d’exonérations de charges sociales.

Allier attractivité salariale et expérience RH collaborateur

Les employeurs se retrouvent donc face à un véritable enjeu, avec différentes alternatives. Ne pas jouer le jeu de la revalorisation salariale risque de diminuer leur attractivité, mais miser sur les avantages sociaux peut se révéler gagnant. D’autres leviers financiers existent, comme des congés proche aidant avantageux ou l’abondement au CPF. En fonction de ses possibilités, mais aussi de sa culture et de ses valeurs, l’entreprise peut offrir un package intéressant qui dépasse le champ de la rémunération.

Et pour celles, nombreuses, qui n’auront sans doute pas la trésorerie suffisante pour déployer des mesures financières attractives, il reste à mettre l’accent sur l’expérience RH collaborateur. Les attentes des salariés ont été revisitées par la crise sanitaire. Possibilités de télétravail, autonomie dans l’organisation du travail, équilibre vie professionnelle / vie personnelle, prévention des risques psychosociaux et préservation de la santé, implication dans des sujets RSE… La palette est large. Les recruteurs ont donc intérêt à communiquer largement sur ces axes de différenciation pour se démarquer.

L’attractivité des talents risque fort de s’apparenter, pour les entreprises dotées d’une trésorerie solide, à une surenchère salariale – en particulier pour les métiers en tension. Pour séduire les candidats, elles auront intérêt à proposer un package à multiples dimensions. Au-delà du levier financier, toutes les organisations devront porter davantage d’attention à leur promesse employeur, avec une expérience RH collaborateur ajustée aux attentes de chaque salarié.

    Le top 10 des défis RH pour 2022

    Quelles sont les principales préoccupations en matière de RH et comment transformer ces défis en opportunités. Découvrez toutes les réponses dans notre livre blanc

      Téléchargez notre livre blanc